Logo de la Communauté de Communes du Pays de Brisach
Votre navigateur semble obsolète

Pour une meilleure expérience sur le site, pour naviguer en toute sécurité et pour profiter des dernières technologies, merci de mettre à jour votre navigateur.

Mettre à jour Internet Explorer

×

Accueil>Communauté de communes>Actualités>vie quotidienne>Que faire de mes déchets verts ?

Que faire de mes déchets verts ?

Alors que l’on estime à près de 160 kg la production de déchets verts (déchets générés par l’entretien du jardin) par an et par habitant, une bonne utilisation de ces derniers paraît primordiale. Il existe de nombreuses solutions pour valoriser ses déchets verts de manière écologique et économique.

LE MULCHING

Le mulching est une technique de tonte sans ramassage de l’herbe. Elle se décompose naturellement sur place.

LES AVANTAGES :
– pas de stockage de déchets verts à collecter (si vous n’avez pas de composteur) ;
– 30% de gain de temps au niveau de la tonte ;
– la pelouse a un aspect impeccable : la hauteur de coupe est basse, la tonte est effectuée de près ;
– pas de ramassage de l’herbe ;
– fertilisation naturelle de la pelouse : entretien facilité, pelouse plus belle ;
– garde l’humidité du sol : l’herbe coupée contient 95% d’eau, et l’évaporation est diminuée par le paillis créé ;
– votre pelouse est protégée de la sécheresse.
– limite la pousse des herbes indésirables.

LE COMPOSTAGE

Composter, c’est recycler les déchets verts du jardin et de la maison en les amassant en tas pour qu’ils se décomposent. Le compostage est un processus de transformation des déchets organiques (déchets de cuisine, déchets verts et de bois) par des micro-organismes et petits animaux (bactéries, vers de terre) en un produit comparable au terreau : le compost. C’est un amendement organique naturel à utiliser directement dans son jardin, un fertilisant d’excellente qualité et 100 % naturel.

Le compostage se fait en tas ou en composteur, dans un endroit ombragé, à l’abri du vent ; fragmenter le plus possible les résidus à composter, aérer le tas, veiller à ce qu’il soit humide (utiliser une bâche ou couvrir avec du carton).

LES AVANTAGES :
– réduit les biodéchets ;
– améliore la qualité du sol
– permet l’utilisation d’un fertilisant naturel au lieu d’engrais chimiques ;
– protège les plantations ;
– limite les déplacements pour les particuliers et les coûts de gestion pour la collectivité.

Retrouvez tous les bons conseils pour créer son compost ici : https://www.amenagementdujardin.net/diy-composteur/

LE PAILLAGE

La terre nue est un état anormal dans la nature. Pour ne pas laisser le sol à nu, le jardinier à recours au paillage. C’est une technique qui consiste à recouvrir le sol de matériaux organiques, minéraux ou plastiques pour le nourrir et/ou le protéger, comme dans les sous-bois. Ces matériaux sont déposés au pied des plantes dans les massifs.

LES AVANTAGES :
- limiter les arrosages : le paillage permet d’absorber l’eau et de maintenir l’humidité de votre sol. C’est une bonne méthode pour réduire les apports en eau !
- éviter le désherbage chimique : le paillage empêche la lumière d’atteindre la surface du sol ce qui ne permet pas aux mauvaises herbes de germer et de se développer.
- éviter le phénomène de battance : le paillage protège le sol des aléas climatiques et évite ainsi le phénomène de battance (tassement de la terre sous l’action de la pluie) des sols argileux. Vous évitez donc la formation d’une croûte imperméable en surface qui empêcherait l’eau des prochaines pluies ou arrosages de s’infiltrer.
- créer un lieu propice aux insectes utiles : les matériaux utilisés servent de refuge pour les insectes utiles pendant l’hiver.
- améliorer la structure du sol : en utilisant un paillage organique qui finira par se décomposer en humus, vous enrichissez le complexe argilo-humique de votre sol et en augmentez la fertilité.
- conserver des fruits et légumes propres : le paillage vous permettra de ne pas laisser vos plantations en contact direct avec le sol. Vous évitez ainsi les éclaboussures et gardez vos plantations propres.
- améliorer la croissance et la santé de vos végétaux : le paillage permet d’atténuer les stress ressentis par vos plantes. Vous agissez de façon préventive pour éviter tout trouble de croissance ou sensibilité aux attaques parasitaires.
- favoriser la vie microbienne de votre sol : la surface du sol est sujette à des changements réguliers de températures, humidité et concentration en composés organiques. Il est important de conserver ces facteurs les plus constants possible et propices au développement des micro-organismes.

Les astuces : le paillage ne doit pas être trop grossier, désherber le sol avant de pailler, éviter de pailler des plantes sensibles comme l’ail, les cactées…, laisser les pourtours des plantations dégagés

Voici quatre guides pratiques à télécharger pour être incollable sur la gestion des déchets verts :
- « mon jardin malin »
- « Utiliser ses déchets verts et de cuisine au jardin »
- « déchets verts et biodiversité »
- « ressources au jardin »

 Internet regorge de trucs et astuces pour jardiner de manière éco-responsable. Voici quelques mines d’informations :
- Jardiner autrement : https://www.youtube.com/channel/UCo_AiaHMV_6S9Ht3hRpodQQ/playlists
- Silence, ça pousse : https://www.youtube.com/channel/UClDjpetF1cOldIxuwyeOF5A/videos
- Gamm vert : https://www.gammvert.fr/conseils/conseils-de-jardinage
- Ademe : https://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/habitation/jardiner-autrement

Sources : Ademe, Gamm vert, Smictom Centre Alsace